*Anne de la maison aux Pignons verts*


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Correspondance de LMM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivya
Modo Schtroumpfette "C'est du propre"
Modo Schtroumpfette
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 35
A connu d'abord le film ou les livres ? : Les livres
L'Anne préférée? : Le 3ème livre et le 1er film
localisation : Centre
Date d'inscription : 18/03/2005

MessageSujet: Correspondance de LMM   Mar 28 Aoû 2007, 02:17

D'après mes recheches 3 recueils de correspondance de LMM ont été publiés :

- The Green Gables Letters from L. M. Montgomery to Ephraim Weber, 1905-1909 (1960; ed. Wilfred Eggleston)

- L.M. Montgomery's Ephraim Weber: Letters 1916-1941

- My Dear Mr. M: Letters to G. B. MacMillan (1980; eds. Frances W.P. Bolger and Elizabeth R. Epperly)


Je n'ai pas eu le temps de me pencher sur la question, mais il pourrait être intéressant de savoir qui sont ces correspondants... scratch

J'ai vu que les 3 exemplaires étaient sur Amazon, mais par contre les prix sont exhorbitants, ça va jusqu'à 230 euros affraid !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gracinda
Modo Petite Schtroumpfette
Modo Petite Schtroumpfette
avatar

Nombre de messages : 2585
Age : 35
A connu d'abord le film ou les livres ? : le film
L'Anne préférée? : choix difficile...
localisation : 94
Date d'inscription : 27/04/2005

MessageSujet: Re: Correspondance de LMM   Lun 10 Nov 2008, 20:49

J'ai mené ma petite enquête sur un des correspondants :




Ephraim Weber (1870-1956)


Il était enseignant et auteur à Berlin. Il a commencé à correspondre avec Lucy Maud Montgomery, en 1902, 6 ans avant qu'elle n'est publiée son premier roman. La lettre initiale de Weber était celui d'un admirateur. Montgomery a répondu chaudement et les deux ont rapidement commencé une correspondance qui est devenue un soutien intellectuel pour eux deux au cours des quarante années qui ont suivis.

Ils ont échangés de nombreuses lettres entre 1916 et 1941, période de succès littéraire pour LMM, mais qui sera profondément dérangée par son mariage malheureux et dont elle lui fait part.

Les lettres révèlent une fête intense et un intellectuel dynamique entre eux. Ils abordent leur avis en matière de pacifisme, guerre, leur rejet en commun d’effets de modernisme littéraire. LMM lui fera part notamment des préoccupations intellectuelles et ses privations personnelles.

Il a également entretenu avec le journaliste canadien éminent Wilfred Eggleston, l'activiste culturel Kitchener Leslie Staebler et plusieurs d'autres.

Pacifiste articulé, il a rejoint des clubs de paix et pendant les années 1940, la branche canadienne des Nations unies, décrivant sa position pacifiste fortement dans sa correspondance et dans les systèmes scolaires où il a enseigné.

Comme un auteur, son accomplissement le plus grand était son roman, Aunt Rachel's Nieces. Une satire douce du monde de la Suisse de secteur Kitchener Mennonites pendant les années 1920, quand les questions de la bienséance et la robe ont fait rage dans les églises.


> Les rédacteurs , Paul Tiessen et Hildi Froese Tiessen illuminent, dans After Green Gables: L.M. Montgomery’s Letters to Ephraim Weber, 1916–1941, habilement l'interaction de Weber avec Montgomery, particulièrement dans des questions concernant la littérature et la culture, la religion et la politique et l'enseignement et le divertissement. Les rédacteurs fournissent les lectures diverses de Weber, basé sur ses aspirations comme un auteur, sa participation active dans la culture canadienne de son jour (incluant ses amitiés avec le camarade de classe des ville natale le Roi de William Lyon Mackenzie et le leader communautaire Leslie Staebler) et son héritage comme un Mennonite.

Ses lettres ont tantôt été hébergées dans la Bibliothèque nationale et les Archives du Canada.


Reste plus à découvrir qui était G.B.MacMillan.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Sarah*
Designer de l'image d'en-tête
Designer de l'image d'en-tête
avatar

Nombre de messages : 1086
Age : 30
A connu d'abord le film ou les livres ? : film!
L'Anne préférée? : Films 1&2, livres 1,2,6 & 8 !
localisation : 74
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Correspondance de LMM   Lun 10 Nov 2008, 22:20

J'ai recherché des infos sur G. B. Macmillan!

Apparemment G. B. Macmillan était un jeune journaliste et écrivain en herbe écossais, avec qui elle entreprit de correspondre en 1903. Au moment où elle commença à écrire à MacMillan, elle gagnait déjà bien sa vie avec sa plume.



Et une présentation du livre regroupant les lettres.
Citation :
Lucy Maud Montgomery était une grande auteure. Ses lettres à George Boyd MacMillan pendant leur trente-neuf ans d'amitié montrent toute la gamme de ses intérêts, de préoccupations nationales, ses chats, le jardinage, à sa carrière littéraire en tant qu’auteur de best-seller.

Elle partage avec MacMillan les joies et les chagrins de sa vie. Elle est fière de ses deux fils et est passionnée par les nouvelles inventions telles que les cartes à moteur (?) et les talkies (?). En même temps, elle est attristée par l'empiétement des "progrès" sur son idyllique et rurale île : Prince Edward Island. Elle est angoissée par les des deux guerres mondiales et ne se remet jamais complètement à la mort de son ami le plus proche.

Au cours de son amitié avec MacMillan, LM Montgomery passe d’une jeune femme confiante et de bonne humeur à une désabusée mais courageuse "vieille" femme. Après sa retraite "Journey's End", à Toronto, affolée par ses problèmes familiaux et déprimé par la Deuxième Guerre mondiale, son état de santé et son moral se dégradent.

Ces lettres sont vraiment une autobiographie intime livrée par en tranches et ravira tous les lecteurs des livres de Lucy Maud Montgomery.

Une autre
Citation :
In the letters, the reader gets glimpses of how Montgomery felt about her own work, as well as mentions of contemporary reviews.
En gros, c’est un aperçu de l’opinion que Montgomery avait de son travail, ainsi que sur des critiques de ses contemporains.

A propos de leur correspondance: (ici sur la publication de Anne of Green Gables)
Citation :
L. M. Montgomery entretient une correspondance avec l'écrivain écossais George Boyd MacMillan. Dans une de ses lettres, elle évoque les négociations en cours avec son éditeur : « Je veux qu'il soit publié sous le nom de « L.M. Montgomery » comme tous mes autres écrits. La compagnie Page insiste pour utiliser « Lucy Maud Montgomery » que je déteste. Je ne sais pas qui gagnera à la fin ».

Et à propos de son voyage de noce en Ecosse:
Citation :
Ce voyage fut pour Maud l'occasion unique de voir les paysages littéraires qu'elle connaissait et aimait depuis l'enfance. Elle put aussi y rencontrer son correspondant écossais, George Boyd MacMillan, à qui elle écrivait depuis déjà huit ans. Dans l'article du Alloa Journal dans lequel il décrivit la visite de Maud, MacMillan fit des commentaires sur sa photographie et sur les lieux qu'elle souhaitait voir le plus : « Grande admiratrice de Scott, Burns et Barrie, Madame Montgomery s'est fait un point d'honneur de visiter les lieux qui ont rapport aux œuvres les plus connues de ces écrivains et en a retiré grand plaisir. »

Voilà Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance de LMM   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance de LMM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Anne de la maison aux Pignons verts* :: Lucy Maud Montgomery :: Ses autres livres :: Livres non traduits-
Sauter vers: